Ahhhhh le CD de Jetsex est enfin sorti (bon ok, j’ai trois mois de retard sur ce coup là…), et porte le doux nom de ‘Paris By Night‘ ! Successeur du split avec Murphy’s Law, cet album a été enregistré avant le Fury Fest, concert au cours duquel Jetsex en a scotché plus d’un par son énergie (n’est ce pas tdqiller ?). Ce disque est également le premier sur leur nouveau label, The Age of Venus Records (25 Ta Life, Right For Life quand même).

Visuellement, le disque dépote : en effet, la pochette de ‘Paris By Night‘ représente El Guato, un chat géant en train de picoler, et qui provoque la panique dans la ville. A la première écoute de la galette, on se rend vite compte que Jetsex produit un punk hardcore assez technique avec, à mon goût, un chant et une musique bien proches du groupe suédois Misconduct. Ces derniers seraient-il une des références de Jetsex ? En tout cas, étant fan de ce groupe, ça promet pour le reste du disque…

Dans les chansons, la technique a su être mise en valeur : on peut ainsi profiter d’excellents solos de guitare, ainsi que des solos de basse assurés par l’excellent Jimmy Jazz, comme sur ‘Claudio Chiappucci‘, ‘Get A Life And Go‘, ou encore ‘One‘. Quant à ‘Look‘ avec ses allures de tubes, elle sonne vraiment nickel entre les solos, avec un excellent refrain.

Une chose est sûre en tout cas, c’est que cet album dégage une sacrée énergie, et pour s’en rendre compte il suffit de pencher une oreille sur ‘Don’t Wanna Be Like You‘, ‘What Am I Doing Here‘, ou encore la chanson de la révolte ‘No ! ‘.

Pour moi, ce CD vaut très largement ses cinq étoiles, et si vous êtes fervent lecteur de Visual-Music, vous vous rendrez compte que ça n’arrive pas souvent (note de bud : en 6 mois, j’en ai quand même mis une quinzaine). Donc, si vous êtes amateur de bonne musique, de punk, de hardcore, ou si vous êtes curieux de découvrir un bon disque, allez vite vous procurer ‘Paris By Night‘.