Pour tout vous dire, on attendait vraiment beaucoup du premier album de Federal. Mais pas tant. Rappel des faits : derrière Federal se cache Youri Zaragozà qui l’an dernier était parti enregistrer chez Ed Rose (The Get-Up Kids, Motion City Soundtrack, The Plus Nomination) à Eudora dans le Kansas. Avec sa guitare acoustique on l’avait trop vite pris pour le Dashboard Confessional français. Avec ‘The Unchoice Of Defenses‘, on se rend compte qu’on devait alors avoir plus qu’une mèche dans les yeux.

Le digipack est déjà en lui-même magnifique, avec un artwork -réalisé par Youri lui-même- aussi soigné que l’est l’album, tel l’écrin d’un bijou. Musicalement, les 12 titres touchent tant à l’intimité de la folk (‘Deep Fissures Heal Slowly‘, ‘I lied When I Said I Was Lying‘), qu’à la légèreté de l’indie-pop et à l’énergie du rock gràce à une rythmique dynamique. Chacun des titres regorge de subtilités, de richesses mélodiques se révélant au fil des écoutes (les arrangements de cordes, les chœurs somptueux sur ‘Your Hands Are Crystal, Theirs Aren’t Hammers‘, le duo avec Kirsten May sur ‘Estrella‘, on vous laisse découvrir les autres…) Impossible donc de lui reprocher un quelconque manque d’originalité. Et la prod de Ed Rose rajoute cette impression de naïveté adolescente un brin emo-punk, que l’on retrouve chez The Get-Up Kids.

De plus, Youri s’affirme définitivement comme un songwriter touchant, toujours juste et modeste en plus (‘ Permanent Markers Vs. Tipp-Ex‘) qui vient poser de sa voix aussi forte qu’elle semble fragile ses états d’âmes, parvenant à émouvoir sans pour autant donner envie de s’apitoyer sur soi-même façon Dashboard Confessional, bien au contraire… Et pour être capable d’écrire des perles comme ‘I’d tie my rope to her heart so that she can just notice me‘ ou ‘Souvenirs are like lipsticks marks or cigarette burns, you never know if you should be proud or ashamed to point them out‘, il faut avoir plus qu’un simple don.

Avec ‘The Unchoice Of Defenses‘, Federal vient de réaliser une merveille qui, on l’espère de tout coeur car il le mérite, le mènera loin, très loin. A ne surtout pas laisser traîner sur sa platine, vous ne finiriez par n’écouter plus que ça.