Alors que le nouvel album de Yellowcard sortira bientôt, Kung Fu et Takeover Records nous ressorte ‘Where We Stand‘ remasterisé. Histoire de prouver au monde entier qu’avant, Yellowcard n’a pas forcement fait que de la soupe.

Alors pourquoi n’apparaît-il pas sur le tout nouveau site officiel du groupe ? Problème entre maisons de disques ? Je n’ai pas la réponse mais ce que je sais, c’est qu’avec Where We Stand, on est bien loin de la pop mielleuse d »Ocean Avenue‘. Un chant plus forcé, moins lisse en quelque sorte, des guitares, des vraies, qui font mal quand on s’en prend une dans l’oeil, un violon certes moins bien produit que maintenant mais beaucoup plus intéressant par son aspect plus ‘garage‘. Voilà ce qui fait le son du Yellowcard d’antant. Tout comme Sum 41 ce groupe avait tout pour assurer au début. Et en écoutant les versions remasterisé de ‘Time Wil Tell‘ avec son solo guitare vs violon. On se dit que c’est vraiment dommage que le lait est tourné. Que ce soit sur ‘Sue‘ ou encore ‘Sorry Try Again‘, ça déborde d’énergie et ça va vite, c’est efficace à souhait et de là à remuer il n’y a qu’un pas. Alors si il y a un cd d’eux que je me permettrais de conseiller c’est celui là.

La récente (et foireuse) disco de Yellowcard, couplée à la resortie de cet ancien opus m’aura au moins convaincu de ne pas me pencher sur leur futur mais sur leur passé. Et ce qui est sur, c’est que ‘Where We Stand‘ conforte le bon vieux dicton qui nous dit : ‘C’était mieux avant‘.