Le dernier album de Five Days Off n’est plus tout récent (il est sorti fin 2005 – Début 2006). Mais malgré tout il me paraît intéressant de revenir dessus… Deerfoot Trail n’est pas le coup d’essai du quatuor. Quelques temps avant était sorti l’excellent Coast To Coast .
Avec cette galette, le groupe propose quelque chose d’alléchant : Featuring, Production et enregistrement de renom. Alors la question qu’on est en droit de se poser c’est : Est-ce un cache misère ou une véritable petite bombe ?

Deerfoot Trail est sorti sur le label Belge Funtime Records (Sixtoys entre autre) et bénéficie d’une affiche alléchante (comme j’ai déjà pu le dire plus haut). Le cd a été masterisé par Bill Stevenson Himself. Le petit bébé a été produit par Jasper (Undeclinable !!!) qui prête d’ailleurs sa voix sur « Subtitles » avec brio.

Five days off, composé de Kim à la guitare et aux back vocals, Bjorn au chant et à la guitare, Gukke à la batterie et pour finir de Geert à la basse et au hurlement (discret), signe 12 chansons de punk mélo d’une grande qualité. Même si on a du mal à trouver le petit truc qui démarque ce groupe des autres, on y retrouve tout les ingrédients qui font l’efficacité de ce style. Breaks, accélérations, choeurs, refrains (« A peaceful Oasis » et « the Ship » en sont le parfait exemple).

Certains seront déçus par ce nouvel opus, préférant l’ancien beaucoup plus rythmé. Il n’empêche que d’après moi cet album est d’une grande qualité et pas seulement parce qu’il a été placé entres les mains de grands… Certes on y retrouve bien la patte de Bill Stevenson, et l’apparition de Jasper dans l’album est à la limite d’hérisser le poil tellement c’est bon… Toujours est il que ce cd ce veut efficace sans pour autant trop taper dans la branlette technique. Alors moi, J’aime !