Parfois la vie est simple, tout va bien et d’un coup on veut tout bouleverser. Dans ce cas une solution très simple existe, annoncer que le dernier Anti-Flag sorti en début d’année est fabuleux… Attention tout d’un coup votre vie se trouve transformée, et vous vous retrouvez sur la liste noire de nombreuses personnes. Mais je prends ce risque et je le crie bien fort : CE DISQUE EST UNE TUERIE!

On va commencer par dire pourquoi cet album est excellent. Tout d’abord Anti-Flag nous sort un disque qui ne baisse jamais en rythme, même quand les chansons sont calmes, il y a toujours un moment où l’intensité monte encore d’un cran. Quand un morceau se termine, celui d’après ne déçoit pas et bien au contraire, est au moins aussi bien que celui d’avant.

Là, les puristes keupons me diront ‘ouais mais ce n’est plus pareil, c’est formaté, patati, patata…‘ Donc, si vous cherchez un gros disque de punk, passez à un autre CD, si vous voulez un disque qui vous foute le péchon, vraiment original et surtout, qui passe aussi bien après une semaine qu’après 6 mois, écoutez-le, mais savourez, plusieurs écoutes sont vraiment nécessaires et les perles se dévoilent petit à petit.

On commence par ‘Good And Ready‘, c’est LA chanson qui m’a fait aimer Anti-Flag, je trouve qu’elle a tout : un p….. d’air qui reste en tête, un vrai groove et les changements de rythme font évoluer la chanson sans la ramollir. ‘The Bright Lights Of America‘ est la chanson qui m’a le plus fait penser à ‘The Blood Empire‘, bizarrement elle fait un peu seule au milieu des autres, mais s’intègre très bien avec le reste.
On attaque ensuite les perles de l’album (‘Vices‘, ‘The Modern Rome Burning‘), beaucoup de travail a été effectué sur l’intensité, Justin et Chris chantent souvent en choeur dans cet album (mais attention rien à voir avec les égorgements de Daron avec System Of A Down), leur timbre est plutôt différent et justement s’intègre vraiment bien. Des éléments plus originaux pour le style (piano, violons, ambiances, harmonicas,…) sont présents tout au long de l’album, les riffs de guitare sont à la fois incisifs, mélodiques et prenant.
Ça ne sert à rien que je décrive toutes les chansons, c’est toujours excellent, je reviendrai seulement sur ‘Go West‘, aaaah ce choeur pendant le refrain, cette voix cassée pendant les couplets, on ne peut pas passer à côté. Dès qu’on accroche on a du mal à arrêter le disque; ah si la dernière est un petit délire country mais ça ne m’a pas vraiment emballé, question de goûts…

Certains pourraient penser qu’Anti-Flag a décrédibilisé le punk, je pense au contraire qu’il l’a fait passer à un autre niveau, ça a l’énergie du punk mais en plus un côté intense et travaillé. Au final passer à autre chose est difficile. Cette année je n’ai pas arrêté de l’écouter et aucun disque n’a autant tourné en boucle. A la base je cherchais un substitut à Billy Talent, j’ai découvert un groupe aussi passionnant.