Votre mot de passe vous sera envoyé.

A l’occasion du Deconstruction Tour, c’est Lagwagon qu’on décide d’interviewer. Mais Joey Cape étant extrêmement envié suite à la sortie de son split acoustique en compagnie de Tony Sly, c’est en compagnie du webzine NoCommentZine que l’interview se fait. Joey, gaffe à toi, cette fois, on sera deux à te passer sur le grill !

Voilà, en plus d’être talentueux et beaux (NDGourou.: Voilà, ça, c’est tout Loserchick), Joey Cape est gentil et dispo ! Après cette interview longue et éprouvante (les passages de réparation de dictaphone et la scéance photos foireuse ont été coupés à la rédaction pour préserver la dignité de l’équipe), Lagwagon s’occupa de prouver au public lillois qu’ils avaient toujours la pêche et de confirmer son statut de groupe culte pour toute une génération de punk rockers.