Votre mot de passe vous sera envoyé.

Dans un entretien pour la radio NPR, Jonny Greenwood a avoué qu’il ne savait pas jouer du clavier quand il a été casté pour rejoindre Radiohead, et qu’il le débranchait. Une fois dans le groupe il a mis des mois avant de le rebrancher – le temps d’apprendre à jouer, sans que personne ne s’en rende compte, comme il l’explique :

Le groupe de Thom (Yorke) avait un claviériste, avec qui ils ne s’entendaient pas très bien tellement il jouait fort. Et donc quand j’ai eu la chance de jouer avec eux, la première chose que j’ai faite était de m’assurer que le clavier était éteint… J’ai dû faire des mois de répétition avec ce clavier, et ils ne savaient pas que je l’avais éteint.

L’anecdote est déjà folle, mais elle devient absolument délicieuse quand il précise ce que lui disait Thom Yorke :

Ils faisaient un sacré boucan, un sacré bruit. Je faisais semblant de jouer pendant des semaines et Thom me disait : « Je n’entends pas bien ce que tu fais, mais je pense que tu ajoutes une texture vraiment intéressante parce que je peux dire quand tu ne joues pas ». Et je me disais : « Non, tu ne peux pas, parce que je ne joue vraiment pas ». Et je rentrais chez moi le soir et je travaillais sur la façon de jouer des accords et, prudemment, au cours des mois suivants, je commençais à monter le son du clavier. Et c’est comme ça que j’ai commencé avec Radiohead.

Jonny Greenwood a été nommé aux Oscars dans la catégorie « Meilleure musique de film » pour sa bande originale de The Power of The Dog, on le retrouve aussi avec Thom Yorke et le batteur de Sons of Kemet dans le groupe The Smile.

Croyez toujours en vos rêves. Et ayez du culot, surtout.

Source : NPR