Votre mot de passe vous sera envoyé.

Le Morrissey, il a pas peur de choquer le monde, de dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, de devenir le porte-parole de la minorité silencieuse. Alors après avoir taclé à peu près tout ce qu’il était possible de tacler —notamment les vils carnistes, l’ex-leader des Smiths ose s’en prendre au chef des Youaisseï, Donald Trump.

Voici quelques phrases issues d’une interview dans le journal allemand Der Spiegel :

Trump a reçu tellement d’attention, particulièrement quand on compare à d’autres candidats — Bernie Sanders, par exemple. Même si les médias disaient qu’il n’allait pas gagner, tous les jours, les gros titres [étaient] : Trump, Trump, Trump, Trump!

Depuis qu’il est au pouvoir, il a fatigué le monde. Il s’accroche après tout et n’importe quoi comme un petit enfant. Ce n’est pas un dirigeant. C’est une vermine.

Cela va même plus loin : à la question du journaliste “s’il y avait un bouton ici qui tuerait le président instantanément, appuierez-vous dessus ?”, Morrissey répond “je le ferais, pour le bien de l’humanité. Cela n’a rien à voir avec mes opinions personnelles de sa tête ou de sa famille, mais pour l’intérêt de l’humanité, j’appuierais.

BOUM, pavé dans la mare.

Source : Spin