Petite présentation. Your Happy End est un duo du Havre, Guillaume et Aurélien, formé en 2005. Pour la musique, on pourrait les résumer à une pop/folk maquillée d’électro, mais plutôt que d’essayer de les coincer dans une catégorie dans laquelle ils n’arriveraient pas à rentrer, on va en parler et écouter. On ne va pas non plus détailler qui fait quoi au sein du groupe ou ce que le tout rend en live. On reste simple, on place l’album dans le lecteur, on appuie sur lecture, on ferme les yeux et on se laisse transporter.

On range toute de suite les gros riffs destructeurs, les rythmiques assommantes, et les chants saturés. On rentre ici dans un autre univers plus atmosphérique et planant, une ambiance, un monde à part. Quelques notes acoustiques, une mélodie de clavier, un titre commence. Le tout s’habille ou se déshabille par nappes, avec une voix, quelques percussions, une autre touche de clavier ou un peu d’électro. Le piège de la monotonie est facilement évité. On ira pas jusqu’à les dire barrés, mais les titres ne présentent aucune linéarité, il y a toujours quelque chose pour vous surprendre au coin d’une mesure. Les chansons s’enchainent, à la fois simples par leur coeur pop/folk et complexes avec les dérives électros et autres.
On se promène de chansons en émotions, douceur et mélancolie (‘Page 7‘, ‘Movie Star‘), ou passages plus enlevés et plus rythmés (‘Lakak‘). Le panel est large. Le tout sonne riche et travaillé, s’avale tout seul, sans aucun goût d’excès, et surtout sans indigestion. En partant d’un genre assez précis et limité le duo parvient à piocher des éléments un peu partout pour s’enrichir et faire preuve de variété. On pourrait reprocher sur un ou deux titres une voix trop lointaine ou trop floue, qui rend parfois difficile la compréhension des paroles, mais cela ne nuit en rien à l’ambiance, et ce serait seulement pour avoir un reproche à faire.

Your Happy End présente ici un album folk/électro riche et varié, parfois énergique, mais surtout planant. Une expérience surprenante dont on ne décroche pas.

Au fait, l’album s’appelle Seven Windows For Six Dreamers. La dernière est pour vous, approchez, contemplez et appréciez.


Trop frais pour apparaitre sur Deezer et Jiwa, donc rendez vous sur [url=http://www.myspace.com/yourhappyend]myspace[url]