Tackleberry est un groupe de heavy français qui sort son premier album. Pour l’instant c’est tout ce que vous avez besoin de savoir.

La force de Tackleberry tient en un mot de cinq lettres, et pas celui auquel vous pensez : riffs. Il faut dire qu’en la matière le groupe a été à bonne école puisque Karma To Burn fait partie de ses principales influences, ce qui s’entend tout particulièrement sur ‘Defeat Dance‘, mais aussi sur les intro et outro de ‘Black Lodge‘. On regretterait presque qu’il ne s’agisse pas d’un groupe instrumental, le point culminant de l’album se trouvant sur ‘Tackleberry‘, qui laisse pleinement les instruments s’exprimer pour un rendu plus que convaincant.

Mais Tackleberry ce n’est pas que du riff, c’est aussi quelques chansons à l’efficacité certaine qui feront à coup sûr sautiller les poilus en concert, le galopant ‘Paranoid Crusader‘ en étant l’exemple type. On a même retrouvé un clin d’oeil à ‘Avon‘ des Queens Of The Stone Age, hymne tortilleur de cul s’il en est, au début de ‘The Last Chance‘. Parmi les pièces maitresses de ce premier opus on retiendra surtout le schizophrène ‘Red Field‘, qui commence comme le morceau le plus vénère de l’album pour finalement se terminer sur un trip digne de la meilleure période d’Orange Goblin.

On leur souhaite évidemment de conquérir le monde, ou dans un premier temps les caves françaises, pour un jour représenter comme il se doit le heavy botteur de culs français aux côtés d’Headcharger et consorts.