Merci la Route du Rock. Grâce à son line-up 2015 et aux caméras d’Arte, nous avons pu (re-) découvrir cet échappé des Fleet Foxes sur la grande scène du Fort Saint-Père. Son charisme et son exubérance nous ont poussé à enclencher à nouveau son I Love You, Honeybear reçu mais rapidement laissé de côté en décembre dernier. Avec ses airs de complainte, l’album de Josh Tillman est en réalité l’oeuvre d’un pince sans rire aux paroles ciselées, crues, coquines mais surtout drôles. Le genre de plume qui donne envie d’y regarder de plus près. Dans des mélodies à la fois teintées de folk bien entendu mais aussi de country et de blues, l’album gagne en intérêt au fil de ses écoutes. Sa voix nous porte et l’interprétation se fait toujours à fleur de peau, quitte à s’arracher avec délicatesse parfois sans jamais trop en faire. A l’instar d’un Conor J. O’Brien pour Villagers, il est sans conteste l’un des meilleurs conteurs de sa génération.

Pour les amateurs de balades douces amères, nous vous conseillons ardemment l’écoute de l’un des plus beaux et des attachants albums de l’année. A part une ‘Bored In The USA‘, fortement saluée mais surtout ampoulée, le sans-fautes est frôlé. L’autre fausse note étant l’incursion électro sur ‘True Affection’, ressemblant presque aux chansons dansantes de ce cher John Grant. A contrario, la palme revient à ‘The Ideal Husband‘, pièce maîtresse d’intensité qui remporte les suffrages par son chant et son emballement.

Si l’ensemble paraît d’un bloc, on y reconnaît des variantes : l’appel des trompettes mariachis sur ‘Château Lobby…‘, la couleur sixties de ‘The Night…‘, la soul de ‘When you’re smiling…‘ ou la magnifique bande-son de saloon qu’est ‘Nothing Good…‘.Toutes ont pour point commun une production classieuse et ce mélange de justesse et de grâce où rien n’est de trop. Signe que ces compositions sont à toute épreuve, les chansons sont aussi réussies accompagnées d’un groupe en studio qu’à la guitare seule comme vous pouvez le voir ci-dessus pour KEXP.

Cet album, né de la relation avec sa femme Emma, est une jolie preuve d’amour pour sa belle mais surtout une magnifique offrande pour ses auditeurs. Comme disait Hélène Ségara, l’amour est un soleil.

L’autre Josh sera donc là pour distribuer son amour au Pitchfork Paris et nous serons dans les premiers rangs pour en recevoir toutes les effluves.