Mais pourquoi Phoenix est tant snobbé par le public français ? Parce que les Versaillais sont des membres éminents de cette scène ‘french touch’ ? Peu probable puisque Phoenix n’a de french touch que ses fréquentations (Daft Punk et Air sont de bons amis paraît-il). Ou alors parce que la presse ne cesse de les descendre ? Sûrement pas, de Technikart aux Inrocks, en passant par Cosmo, tous ont réussi à se mettre d’accord sur ce point : la musique pop du groupe est de qualité.

It’s Never Been Like That‘, nouvel album du groupe de son état, en en est d’ailleurs la confirmation indéniable. Phoenix restent fidèles à eux-même sans toutefois se répéter ou même se caricaturer. Les claviers d”Alphabetical‘ disparaîssent à l’exception du single ‘Long Distance Call‘. Même les petites sonorités funky s’estompent au profit d’un son plus brut, plus rock. Par contre, les mélodies, elles, restent : on compte pas moins d’une bonne dizaine de vrai tubes, de potentiels remplaçants de ‘If I Ever Feel Better‘. Composés sans prise de tête, le groupe s’étant enfermé dans un studio de Berlin sans trop réflechir, les titres sont légers, frais et empreints d’une spontanéité rare. ‘It’s Never Been Like That‘ est un disque à écouter sans aucun complexe et à défaut de devenir les stars du rock n’ roll français, Phoenix restera un excellent disque de chevêt, du genre de ceux qu’on écoute du matin au soir en se laissant trémousser sans retenue.