Ok, pas facile de démarrer une chronique comme celle de ‘When Your Heart Stops Beating‘ du nouveau groupe de Mark Hoppus et Travis Barker (ex-Blink-182), j’ai nommé Plus 44. Bah oui, pas facile quand on reçoit ce cd après l’infâme album d’Angel and Airwaves de Tom Delonge (ex-Blink-182). On y va même limite à reculons vous avouerais je…

On nous annonçait d’abord un album aux sonorités electro avec Caroll Heller au sein du groupe, puis d’un coup, plus de Caroll et c’est Shane Gallagher et Craig Fairbaugh qui complètent la formation. Bref, au final, je suis paumé, je ne sais plus vraiment ce sur quoi je vais tomber et j’ai juste un peu peur que ça soit aussi mauvais que le meilleur album rock de l’univers (c.f. Angels and Airwaves…). Et à vrai dire, tant mieux, au moins c’est avec une oreille quasi propre que je me lance et que je balance le cd dans mon lecteur en prenant soin de regarder le jolie packaging simple, sympa et pas tape à l’oeil (mis à part ce gros logo qui tâche un peu à mon goût).

Ça commence donc énergiquement avec ‘Lycanthrope‘, et ça fait plutôt plaisir de réentendre Mark au chant. Chanson qui reste somme toute classique mais qui aura le mérite de poser de bonnes bases pour le cd. S’en suit ‘Baby, Come On‘, plus electro et plus lente pour s’éclater un peu sur le refrain. On retrouve pas mal de plans proche de ce que les membres faisaient avant au sein de Blink-182 mais on ne change jamais complètement hein… S’en suit une chanson plus catchy, et accessoirement titre de l’album ‘When Your Heart Stop Beating‘. Au fur et à mesure des pistes on se détache assez facilement de l’étiquette Blink-182 et on entre peu à peu dans l’univers de Plus 44, et c’est tant mieux. ‘Little Death‘ nous montre une facette musical plus posée du groupe. ‘Lillian‘, elle aussi, beaucoup plus calme et personnelle que les autres, nous apaisera le temps d’un instant.

155‘ est une des plus intéressantes piste du cd à mon goût, dégageant un coté pop, electro new wave à la The Cure. La chanson la plus aboutie pour moi et la plus intéressante pour l’avenir du groupe. On retourne un peu plus dans le classique avec ‘Cliff Diving‘, mais la fin du cd devient sacrement sympa avec des chansons comme ‘Weatherman‘ et ‘No, It Isn’t‘. Deux pistes plus sombre, ou encore l’interlude electro qui a le mérite de placer une petite coupure au bon endroit. ‘Make You Smile‘ consistant en un dialogue entre Mark et Caroll saupoudré d’un peu de musique, c’est gentillet tout ça, mais après les pistes d’avant, on reste énormément sur notre faim et du coup on regrette pas vraiment le départ de Caroll. Et on termine ce premier essai de renouveau avec ‘Chapter 13‘, somme toute classique et ‘Baby, Come On‘ en acoustique qui sont réciproquement banale et beaucoup trop classique. Il faudrait, je pense, arrêter de nous remplir les fin de cd avec des acoustiques aussi intéressantes et innovantes que l’originale en mono.

Pour résumer et pour ceux qui lisent en diagonal, ‘When Your Heart Stops Beating‘ est clairement la meilleure production qu’est sorti un ex-Blink-182 depuis le fameux hiatus. Même si on sent que le groupe reste touche-à-tout et garde de son coté pop punk, pop tout court même et mélo, les escapades catchy teintées d’electro comme ‘155‘ nous laisse présager du bon pour cet formation. Quand en plus on se fait le plaisir de redécouvrir une voix trop peu utilisée avant et que le petit excité derrière ses fûts fait toujours du bon boulot. On peut sans nul doute déclarer qu’on a là un bon petit cd qui aura largement sa place dans les chaussettes clouées sur la cheminée pour les amateurs du genre.