Votre mot de passe vous sera envoyé.

6 mois quasiment sans rapide lecture de l’actu musicale. Trop court pour une chro, trop long pour un tweet, voici quelques albums qui nous sont restés dans un coin de l’oreille en 2019. 

Namdose- S/T :

L’union entre BRNS et Ropoporose a maintenant un nom, un disque et c’est peu de dire que le résultat est appréciable. Toujours drôles et intéressants en interview, jubilatoire sous cette mouture, on peut ne conseiller “Woe“, “Wake Up” ou “Off The Hook” pour faire connaissance avec Namdose qui s’impose déjà comme le truc que l’on a écouté le plus ce mois dernier. Immanquables en live.

FEWS – Into Red :

FEWS est sûrement le secret le mieux gardé de la Suède. Mortel en live, bigrement efficace en studio, ils sortent leur deuxième album se rend plus dark et eighties sans jamais lâcher la bride. “Business Man“, “More Than Ever” ou la plus calme “97” méritent toute votre attention, comme le reste de l’album. Montrez leur de l’amour, ils viennent d’annoncer le départ de l’un de leurs co-fondateurs. Ce serait bien trop regrettable que l’aventure s’arrête si tôt.

 

SASAMI – Sasami :

Vue chez King Tuff et Cherry Glazerr au clavier, Sasami gère également mieux que bien la guitare et le songwriting. Dans la droite lignée des australiennes Julia Jacklin, Courtney Barnett et Stella Donnelly, elle déploie une sensibilité dans ses paroles pleines d’humour à froid tout en crachant un rock des plus âpres. Avec Dustin Payseur des Beach Fossils ou Devandra Banhart, Soko en guests, elle ne perd pas pour autant une vraie identité musicale qu’elle porte d’ailleurs très bien en live sous un format trio. Un nom à ne pas oublier.