Epitaph ne cessera de nous surprendre. Le label punk fondé par Brett Gurewitz, aussi guitariste de Bad Religion, continue de produire des projets musicaux ambitieux. Et ce n’est pas ce projet qu’est Error qui viendra contredire ce fait. Car si la réunion de Brett, de Greg Puciato (chanteur de Dillinger Escape Plan) et des frères Ross (responsables de remixes de Nine Inch Nails et anciens Tapeworm) pouvait laisser présager un nouveau super groupe de rock n’ roll, il en est tout autre.

Et pour cause, cet EP d’une durée de vingt minutes seulement nous plonge dans les cavités les plus sombres des types aux commandes du mix. Entre les samples rappelant fortement Marilyn Manson, un chant aussi énervé que celui de Pitchshifter et des rythmes jungles sur fond d’electro épileptique, le premier projet concret du groupe vient tout simplement nous prendre aux tripes, là où ça fait mal. Mieux vaut être préparé avant de s’attaquer à ‘Nothing Working‘ qui n’est pas la première track par hasard : une mise en appétit coup de poing où l’indus n’aura jamais été mieux incarné. L’effrayante et incroyable ‘Homicide‘, par ses paroles (‘I believe in homicide, I’m sorry…‘) sera plus accessible. Juste avant d’en remettre une couche avec trois autres titres punknoïdes à la disto réglée au max qui feront mouche à chaque fois : l’esprit malsain en soi se réveille et jouit d’une telle richesse sonore.

Error‘, premier EP est une réussite totale, bien qu’extrêmement court. Encore un de ces disques aliens que l’on ne pourra pas mettre entre toutes les mains sous peine d’électrocuter les âmes sensibles.