Votre mot de passe vous sera envoyé.

Tropical Fuck Storm, 3 albums en 3 ans. La pandémie ralentit des choses mais pas ces quatre chevaliers de l’apocalypse. Malgré 6 mois de disettes et de manque d’inspiration, la folie, la distorsion et les délires autour des conspirations ont un nouvel autel avec ce Deep States. De sortie comme son prédécesseur à la fin d’été.

En permanence à l’abri de la facilité et pas là pour se rendre plus accessible, TFS continue de creuser son propre univers bizarre et déglingué. A base de saturations et de décalages et il faudra s’accrocher encore une fois pour rentrer dans leur disque. Clairement pas là pour ouvrir leur public et prendre le chemin des tubes à la cool comme « Where’s My Eugene?« , pour mieux se créer des noeuds au cerveau.

Tout au long de sa tracklist, Deep States inspire, intrigue et passionne sans provoquer d’aigreurs, ni de lourdeurs. Avec encore pour sujets principaux la paranoïa, les actualités politiques les plus récentes et controversées comme l’invasion du Capitole de janvier dernier. Selon ses auteurs, le groupe a atteint le pic de sa forme le plus pop pour peut-être partir dans une phase plus expérimentale et encore plus bizarre. Une forme de composition, fortement assistée par ordinateur. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le groupe a pour habitude de partir d’une maquette qu’ils peuvent bidouiller via des plugs-ins plutôt que d’enregistrer sur bande.

Quand on connaît la bête : on est en terrain connu. Une balade désespérée et désarticulée comme « The Donkey » reprend plus ou moins là où Braindrops nous avait laissé. Dans une lente complainte à l’ambiance délétère. Un mood qui nous avait un peu gonflé sur la longueur en 2019. Grande différence avec ce disque, qui se retrouve nettement plus inspiré dans son écriture, sa composition et dépourvu de trou d’air.

Jamais dernier dans le registre des morceaux à tiroirs, « Reporting Of A Failed Campaign » et sa basse sautillante se place facilement dans les plus belles réussites de ce troisième disque en mêlant leur bizarrerie sans oublier le rythme. Sans être du genre à passer à la radio facilement, le titre le plus accessible est encore celui où Erica Dunn prend le micro. Avec sa production étouffée et backée par Fiona Kitschin, « New Romeo Agent » est sûrement celle qui mettra tout le monde d’accord. Un titre co-écrit par Fiona & Erica.


Autre passage marquant, « Legal Ghost » a été dévoilé l’an dernier et était dans la manche de Gareth Liddiard depuis un bail. Cette chanson qu’il traîne depuis le décès d’une ancienne petite amie dans un accident de voiture. Un sujet qui l’inspire pour la troisième fois, puisque c’était déjà à l’origine d’un titre des Drones et d' »Aspirin » sur Braindrops.

En plus des sorties délurées des TFS, Gaz a déjà un autre groupe avec 2 autres compagnons nommé Springtime avec lequel il a pu donner quelques concerts début 2021. Avant que le confinement reprenne. Si les tournées se tiennent ici, on ne va pas tarder à les voir rejouer jusqu’à plus soif dans des shows saturés et déraillés dont ils ont le secret…

 

Tropical Fuck Storm ✖︎ Deep States
Un album de Tropical Fuck Storm, c'est unique. Pour le meilleur et pour le pire.
Un bordel sonore, assez compliqué à appréhender.
4.0Note finale
Avis des lecteurs 1 Avis